Enquête transversale sur la santé auprès de la population âgée en Valais et Genève - 1994

DOI

La recherche porte sur des facteurs (internes et environnementaux) et des processus qui favorisent ou soutiennent l'autonomie de la personne vieillisante, son intégrité physique et psychique et sa participation à la vie en société, ou au contraire qui entravent ou portent atteinte à celles-ci. Cet objectif est poursuivi au moyen d'une enquête transversale auprès d'un échantillon représentatif de la population âgée de 63 ans et plus de deux régions typées (canton de Genève et Valais central) en 1979. Le choix des deux régions d'enquête s'explique par le fait qu'elles constituent typologiquement les deux extrêmes de la "fourchette" représentant la diversité des situations des personnes âgées en Suisse. Cette enquête transversale est répétée en 1994 et complétée par une enquête longitudinale (1994-1999) sur la cohorte des 80-84 ans vivant à domicile au moment du passage de l'enquête transversale de 1994. Ce design autorise une comparaison permettant d'établir l'évolution et les changements de la condition âgée sur 15 ans. La recherche s'inscrit dans la perspective théorique du parcours de vie (life course). A la stratification sociale "horizontale" (de classes) s'articule une stratification "verticale", une organisation sociale du temps de vie, définissant étapes et transitions. L'hypothèse est que la position occupée dans le parcours de vie est un meilleur indicateur que l'âge tant pour définir des situations et problèmes-types que par rapport aux pratiques des personnes vieillissantes. L'idée est donc de construire et de valider un indicateur de position dans le parcours de vie (IPV) combinant la position individuelle dans trois dimensions: le parcours de santé, la trajectoire familiale, la trajectoire professionnelle. Par les résultats de la recherche, on veut contribuer à une réflexion sur les fondements éthiques de la recherche en gérontologie et d'une politique de la vieillesse, à la définition des besoins présents et à venir des personnes vieillissantes, et à la mise en lumière des possibles articulations entre le soutien que peuvent apporter la famille ou les réseaux d'entraide, et les diverses formes d'aides institutionnelles.

The research focuses on factors (internal and environmental) and processes that promote or support the aging person's independence, his/her physical and mental integrity, and his/her participation in society. It also analyzes the factors that hinder or undermine these aspects. This objective is pursued by means of a cross-sectional survey of a representative sample of the population aged 63 and over of two typical regions (Canton of Geneva and Central Valais) in 1979. The choice of the two survey regions was explains by the fact that they typologically constitute the two extremes of the range representing the diversity of the situations of the elderly in Switzerland. This cross-sectional survey is repeated in 1994 and completed by a longitudinal survey (1994-1999) on the cohort of 80-84 year-olds living at home at the time of the cross-sectional survey of 1994. This design makes a comparison possible of the evolution and changes of the aged condition over 15 years. The research is part of the theoretical perspective of the life course. A "horizontal" (class) social stratification articulates a "vertical" stratification, a social organization of life time, defining stages and transitions. The hypothesis is that the position occupied in the life course is a better indicator than age both in terms of defining situations and standard problems as in relation to the practices of aging people. The idea is to construct and validate a life course position indicator (LPI) combining the individual position in three dimensions: the health journey, the family trajectory, the professional trajectory. Through the results of the research, we want to contribute to a reflection on the ethical foundations of research in gerontology and a policy of old age, the definition of present and future needs of aging people, and to highlight possible linkages between the support provided by family or self-help networks, and various forms of institutional support.

Identifier
DOI https://doi.org/10.23662/FORS-DS-393-1
Metadata Access https://datacatalogue.cessda.eu/oai-pmh/v0/oai?verb=GetRecord&metadataPrefix=oai_ddi25&identifier=3c8d4ffb57bc0d4b9627c6020f3222ae7cf50291f6b874d30e027a278441e43a
Provenance
Creator Lalive d'Epinay, Christian
Publisher FORS
Publication Year 2005
Rights Restrictions supplémentaires: Recherche académique uniquement; Zusätzliche Einschränkungen: Nur für akademische Forschung; Additional Restrictions: Academic research only; Permission spéciale: Accord préalable de l'auteur·trice; Sondergenehmigung: Nach vorheriger Zustimmung des Autors; Special permission: With prior agreement of author
OpenAccess true
Representation
Discipline Social Sciences
Spatial Coverage Suisse; Schweiz; Switzerland; Europe; Europa; Europe; Europe occidentale; Westeuropa; Western Europe